bandeau photolabellle

« La fabrique des récits imaginaires »

avec la fondation d’entreprise Casino

La Compagnie Jean-Michel Rabeux et l’école élémentaire Niki de Saint Phalle de Saint-Denis s’associent, avec le rectorat de Créteil et la fondation d’entreprise Casino, pour mettre en place un projet d’éducation artistique et culturelle ambitieux et de long cours dirigé par la comédienne Pauline Jambet, dans le cadre du programme « Artistes à l’école ». Ce programme est financé par la fondation d’entreprise Casino, qui s’engage pour la jeunesse en luttant contre l’exclusion sociale et scolaire à travers des dispositifs artistiques et culturels.

 « La fabrique des récits imaginaires » est un projet sur deux ans imaginé par Pauline Jambet à partir des Fables de la Fontaine.

Les Fables de la Fontaine sont un terrain de jeu idéal pour stimuler la curiosité des élèves et leur donner accès à un répertoire fondateur de la langue française. Ils pourront à la fois s’enrichir de la beauté et de l’étrangeté de cette langue du 17e, mais aussi se l’approprier, la détourner, bref travailler l’apprentissage d’un auteur comme langue étrangère mais aussi comme prétexte à créer leur propre langage. Les métaphores animales s’imposent comme une évidence à l’imaginaire enfantin, elles l’interrogent sur les questions insolubles, et elles permettent aux adultes de s’amuser sous cap de ces très épineuses questions, profondes et parfois douloureuses. Nous travaillerons donc sur cette merveilleuse capacitée qu’à la fable à aborder des sujets parfois difficiles, tout en prenant garde à aménager des clowneries et autres échappées de rires, de musiques ou de douceurs, pour amadouer les peines de chaque enfant présent, en utilisant l’animalité pour parler de l’humain, le travail corporel de l’animal comme porte d’entrée pour penser le monde, le refaire, le défaire.

Tout au long de leurs années de CE2 et de CM1, les élèves de l’école Niki de Saint Phalle s’initieront au jeu, à l’écriture dramatique, à la scénographie et traverseront toutes les étapes de la création théâtrale. Ils suivront également un parcours du spectateur riche, s’exposant ainsi à des lieux culturels et des propositions artistiques variés allant de l’opéra, à la danse, au théâtre, au cirque.

La première année du projet représente 40 heures d’atelier de pratique théâtrale, 10 heures d’atelier d’écriture et 10 heures d’atelier costume ; à raison d’une séance par semaine de septembre à juin. Elle sera consacrée à la découverte du plateau, la découverte des textes et à l'exploration de plusieurs pistes pour le projet de mise en scène de la deuxième année (réécriture, musique, costumes). Nous commencerons par du travail d'improvisation avant de nous emparer des fables et de la langue de La Fontaine par un travail de lecture et d'interprétation, avant de s'en servir comme d'un matériau de recherche (fables d'ailleurs, origines des fables). Une petite représentation sera montrée en fin d'année, comme esquisse permettant à la fois un bilan de l'année passée et du chemin parcouru et servant de point de départ à l'année suivante.

  • Séances 1 à 5 > découverte du plateau et de la pratique théâtrale
  • Séances 5 à 10 > introduction du texte des Fables
  • Séances 10 à 15 > écriture et réécriture
  • Séances 15 à 20 > travail esthétique pour une ébauche de spectacle

Avec le soutien de la fondation d’entreprise Casino dans le cadre de son programme « Artistes à l’école »

fleuron footer
Contacts | Mentions légales | Plan du site