bandeau-cie

Rien que cela

Edito 2016/2017

Vous faites du théâtre ? Ça, c’est un métier difficile ! Tous ces textes à apprendre… Tous les acteurs ont entendu cette phrase naïve et gentille, qui les fait rire en douce, tant la difficulté de la mémoire n’est rien à côté de celle de la « page blanche » à remplir qu’est toute création, et l’angoisse ridicule – tout cela n’est que du théâtre, après tout – de n’y pas parvenir, de rater son coup et d’avoir envie de mourir. 
Nous savons en effet que, comme tout le monde, nous faisons des métiers difficiles, qu’on a bien envie de bazarder de temps à autre, comme tout le monde. Mais il y a un truc qu’on ne peut pas nous enlever, c’est que notre art discute d’égal à égal avec le monde, eh oui ! Rien que celà. Une salle de théâtre à nous tous, c’est fait pour ça, secouer le monde comme un prunier. Même si le monde s’en fout complet, on le prend dans nos mains, on le malaxe, on le vivifie, on le tue, on lui hurle dessus. On sait bien qu’on ne l’améliorera jamais – il n’est pas améliorable – mais on l’empêche d’empirer, c’est déjà pas mal par les temps qui courent. Si ça ne fait rien du tout au monde, au moins ça nous ôte du désespoir. Un peu. 
Cette année, le secouement que nous vous proposons, c’est par Aglaé interposée, notre drolatique péripatéticienne. Ça tombe bien, tout le monde s’engueule sur ce sujet, tout le monde est sûr d’avoir la pensée juste sur son dur métier. En tout cas, Aglaé, elle, en est certaine. Nous pas. On verra ça avec vous. 
Notre autre grande affaire c’est que nous avons trouvé (99 % de chance) notre lieu de fabrique, notre paradis terrestre, notre enfer. Il est Porte de Paris. Extramuros, mais de justesse. À quarante-deux secondes montre en main de la station de métro. Il se partage avec l’école Auvray-Nauroy, très indépendamment, très affectueusement. Pour ce qui est de notre part, il est grand comme on voulait, c’est-à-dire qu’il est petit comme on voulait. Il est pour peu de gens, ouf ! L’anti mainstream, c’est comme ça qu’on dit sur le net, l’anti net, l’anti rentabilité, l’anti marché, l’anti ce n’es pas pour mon public. Il s’appelle pour l’instant LE TUTU ROUGE, comme un tutu rouge. Et on est drôlement contents, bien plus contents que ceux qui ont un public à eux.

Jean-Michel Rabeux

fleuron footer
Contacts | Mentions légales | Plan du site